Dans la Région Drâa Tafilalet, le progrès technologique dans le secteur de l’Agriculture a joué un rôle primordial aussi bien dans l’augmentation de la production agricole que dans l’amélioration du bien-être de populations. L’introduction des intrants et des différents équipements agricoles facilite énormément l’exécution des travaux agricole (travail du sol, taille des arbres, fauchage de luzernes, moisson des céréales…etc.)

Ceux qui ont pu se rendre au Salon International de l’Agriculture au Maroc, à Meknès, au mois d’avril dernier, ont certainement découvert, au niveau du pole machinisme Agricole, d’autres nouveaux équipement et matériels. Parmi ce matériel figure des moissonneuses de petites tailles parfaitement adaptées aux petites parcelles des oasis et des zones de montagneuses.

La batteuse à poste fixe introduite dans la Région Draa-Tafilalet au début des années quatre-vingt-dix, est une machine agricole utilisée pour séparer le grain de la paille. Elle a remplacé efficacement un travail réalisé à la main pendant des siècles. Il s’agit d’un travail long, pénible prenant un temps considérable et faisant recours à des ânes ou de mules.

Toutefois l’utilisation de ce matériel qui réduit la pénibilité des agriculteurs et notamment des agricultrices présente des risques souvent catastrophiques lorsque l’on ne maitrise par son utilisation. En effet, Chaque année, l'utilisation des batteuses à poste fixe est à l'origine de nombreux accidents du travail dans le milieu rural aussi bien à l’échelle de la Région qu’échelle du Royaume.

Le dernier accident ayant provoqué la mort d’une jeune femme a été survenu au Douar Afrou relevant de la Commune rurale de Hssia, Province de Tinghir, le Mardi 16Mai 2017. Cette agricultrice qui aidait son mari en introduisant des gerbes du blé dans la batteuse, a été attrapée soudainement par le batteur cylindrique qui a provoqué sa mort en l’écrasant contre la grille fixe de la machine.

Des campagnes de sensibilisation des tractoristes sur les dangers de ces machines s’avèrent indispensables. Les agriculteurs doivent être également sensibilisés sur la non utilisation au moment des battages des vêtements non ajustés ou flottants (manches, pans de chemise …), qui pourraient être facilement happés par des pièces mobiles en rotation.

Les agriculteurs doivent être aussi sensibilisés sur la nécessité de faire recours aux équipements de protection individuelle comportent des combinaisons de travail, des gants de manutention, des chaussures, des lunettes de sécurité, un masque anti-poussières…etc.

Errachidia le 28Mai 2017

Hrou ABOUCHRIF