Intitulé de la formation : « DE  LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE A LA COMPRÉHENSION EN LECTURE  »,
 Formateur: Driss Sabir
Domaine : Enseignement de la lecture aux élèves du primaire
 Durée : 2 journées, les 5 et 6 décembre 2016 (12h)
 Bénéficiaires : Professeurs du  primaire, du collège et du lycée, secteur public et privé (56, la première journée et plus de 80, la deuxième journée)
Organisateur : Institut Français –Site de Meknès-
Partenaires : Direction Provinciale du MEN- khénifra /
E.S.T - khénifra
.................................................................................................................
 
Compte rendu
 
I-INTRODUCTION
L’institut français de Meknès a organisé, dans le cadre de son partenariat avec laDirection provinciale du MEN- khénifra et l’E.S.T - khénifra, un atelier de formation intitulé  «DE  LA CONSCIENCE PHONOLOGIQUE A LA COMPRHENSION EN LECTURE  ».
L’animation de l’atelier a été confiée à monsieur SABIR Driss, Inspecteur d’Enseignement à la retraite et ex Directeur du CFI de Fès.
Le présent document rend compte de cette formation qui s’est déroulée 
à la salle des conférences de L’ E.S.T à khénifra, du 5 au 6 décembre 2016
II-CONTENU DE LA FORMATION
L’atelier comporte trois (03) axes, à savoir 
a. La conscience phonologique et le début de l’apprentissage de la lecture ;  mise en application de la conscience phonologique: axes, tâches et activités  (première journée) ;
b. Les processus de lecture(deuxième journée) ;
c- les stratégies de lecture(deuxième journée).
III-OUVERTURE DE LA SESSION DE FORMATION
Au début de la rencontre, un fonctionnaire de l’EST a pris la parole pour souhaiter la bienvenue aux participants.
L’inauguration de la rencontre a été assurée par le formateur au nom de l’institut français, site de Meknès. Ce dernier, après avoir remercié la direction de l’EST pour l’accueil et la mise à disposition des participants d’une salle vaste et bien équipée, a évoqué l’importance de la formation des enseignants qui est devenue actuellement une nécessité pour l’acquisition de connaissances et de pratiques nouvelles.
IV-UN NOMBRE RECORD DE PARTICIPANTS
Bien que cet événement ait eu lieu en une période de mauvais temps (pluie torrentielle et froid), la formation a connu un grandsuccès, attirant 56 participants la première journée et un nombre record  la deuxièmejournée ;  plus de 80 personnes étaient présentes !
La forte proportion d’enseignants des différents cycles montre la volonté de ces participants d’améliorer leurs compétences professionnelles.
V-DÉROULÉ DE LA FORMATION
Chaque journée s’est déroulée sur deux temps: un exposé en PTT et des ateliers d’analyse de documents et /ou de production.
La première partie de la journée a été l’occasion de mettre en lumière le rôle de la conscience phonologique  dans l’apprentissage de la lecture pour les débutants.
La seconde partie a été consacrée à des ateliers d’analyse des manuels scolaires ; elle a fait le point sur la place accordée par les manuels au code et au sens. Il est à noter que Monsieur Sabir a procuré à cette fin des documents en nombre suffisant (72 livres scolaires, édités par des maisons d’édition françaises).
Ces documents  étaient riches en informations et en illustrations, et très agréables à feuilleter.
Les participants les ont exploités lors des différents travaux en groupes; ce qui leur a bien facilité le travail d’analyse et de production. Ces livres ont été remis gratuitement aux participants, après la formation.
Les participants remercient à l’occasion la maison d’édition « LIBRAIRIE DESÉCOLES » pour ce geste gracieux.
En raison des vagues de professeurs présents, la mise en application de la conscience phonologique, travail en ateliers, a nécessité la création d’une dizaine de groupes de production. Là, la discipline était de rigueur.
Le succès de la première journée de la formation a contribué à l’augmentation du nombre des participants au cours de la deuxième journée (plus de 80 candidats). Ceci a rendu impossible toute activité de production en groupes.
VI- OBJECTIFS
-Compléter et actualiser ses connaissances didactiques et pédagogiques sur l’apprentissage de la lecture pour les débutants;
- Réfléchir sur sa pratique, seul et entre pairs ;
-Promouvoir les pratiques d’enseignement de la lecture pour les débutants;
-Identifier les différentes étapes de l’enseignement explicite de la lecture;
 - Réinvestir ses  nouvelles connaissances didactiques et pédagogiques dans la production de documents.
VII- INTÉRÊT DE LA FORMATION
Cette formation a permis aux participants d’avoir des réponses et des perspectives de travail assez claires pour organiser, repenser leurs pratiques en classes et augmenter leur chance de trouver des solutions aux problèmes de la lecture.
VIII- RECOMMANDATIONS
Les apports de ces deux jours appuient la nécessité  d’organiser d’autres rencontres (universités d’hiver et de printemps à khénifra) afin de  permettre aux enseignants de soulever toutes les questions qui leur semblent poser problème, au niveau de l’enseignement du français à l’école primaire.
Une participante a pris la parole, au nom du groupe,  pour remercier le formateur pour tous les efforts qu’il  a fournis  en exprimant le vif désir de tout le groupe de bénéficier de l’expérience de monsieur Sabir au cours des prochaines rencontres.
IX- UNE FÊTE  POUR COMMÉMORER LA RÉUSSITE DE CETTE FORMATION 
Une fête  pour commémorer la réussite de cette formation  a marqué la fin de cette rencontre.  
Les participants  y ont  échangé des paroles et petits gâteaux achetés pour cette rencontre. Dans une ambiance agréable, Ils ont remercié l’institut français, site de Meknès pour l’organisation de cette formation, la direction provincial du MEN pour la diffusion de l’information et l’EST pour l’accueil et les services rendus.
Ils ont offert à l’occasion, au formateur, des petits cadeaux en signe de reconnaissance de son comportement généreux, de  ses interventions de grande qualité sur un sujet sensible et délicat qu’il avait traité  avec beaucoup de finesse.